Bonnes affaires !

Avis clients

Voir +

Impact COVID sur les immatriculations de VUL

Posté par: Frédéric Arleri Dans: Actualités Le: Commentaire: 0 vue: 194

Quel est l'impact de la crise sanitaire COVID-19 sur les immatriculations de véhicules utilitaires en France ?

En ce début d'automne, nous disposons d'assez de recul pour analyser les chiffres des immatriculations en France depuis le début d'année et voir dans quelles proportions la crise sanitaire liée à la COVID-19 a eu un impact sur les immatriculations de véhicules utilitaires neufs en France.

Dès le début du confinement mi Mars, les immatriculations de véhicules utilitaires de moins de 5T ont chuté drastiquement en France pour finir sur le mois complet à un niveau inférieur de 65% à celui de Mars 2019. Cette chute s'est poursuivie en Avril 2020, alors que le pays était encore confiné, jusqu'à un niveau inférieur de -84% par rapport aux immatriculation d'Avril 2019.

Un reprise forte des immatriculations d'utilitaires neufs a eu lieu dès la fin du confinement à la mi mai et a permis de "limiter" la baisse en mai à -33% sur le mois complet par rapport à mai 2019. Cette reprise s'est accentuée en juin et début juillet et l'on peut même parler de rattrapage partiel sur cette période. Cependant, dès le mois d'août, le volume d'immatriculations est revenu à un niveau proche de celui de 2019.

Immatriculations véhicules utilitaires 2020


On s'aperçoit très clairement sur ce graphique que les volumes d'immatriculations perdus par rapport à 2019 sur les mois de mars, avril et mai, ne sont que très partiellement compensés par la hausse des immatriculations sur juin et juillet. Au final, si l'on compare les immatriculations de janvier à août 2020 par rapport à la même période de l'an dernier, on constate une baisse de 25%, soit 79 000 véhicules utilitaires immatriculés en moins par rapport à l'an dernier.

Immatriculation VU -5T NEUFS
janvier Février Mars avril mai
2020 32 370 39 232 16 848 7 051 27 641
2019 35 675 38 088 47 888 43 658 41 139
 
juin juillet août
2020 52 029 39 924 25 831
2019 48 289 39 091 26 347
Source : CCFA


La tendance actuelle, qui demandera à être confirmée quand les chiffres de septembre seront disponibles, est proche des niveaux de 2019 et ne suffira donc pas à rattraper les volumes perdus au premier semestre. Reste également l'inconnue de la reprise de l'épidémie et l'impact potentiel de cette reprise sur les ventes de véhicules utilitaires en octobre, novembre et décembre : les ventes vont-elles se maintenir au niveau de 2019 ou repartir à la baisse ? Il sera également intéressant d'observer si le rattrapage qui n'a pas eu lieu cette année, aura lieu en 2021 ou si les ventes perdues en 2020 le seront définitivement. 

Commentaires

Laisser un commentaire

Captcha