Les prix de nos galeries et kits bois augmenteront au 1er juillet, finalisez vos achats avant :)  //    Informations COVID-19

Bonnes affaires !

Avis clients

Voir +

Quelle signalisation pour un véhicule utilitaire ?

Posté par: Coralie JLX Dans: Conseils Le: Commentaire: 0 vue: 842

Sur la route, la signalétique d’un véhicule utilitaire participe à la sécurité de tous, usagers comme passants. Le conducteur de l’utilitaire est lui aussi protégé par la mise en place d’une signalétique adéquate, tant vis-à-vis de la loi que sur le plan sécuritaire. En effet, il s’agit de se rendre visible et d’annoncer clairement sa particularité : des arrêts fréquents et inopinés et une conduite particulière.

À qui s’adresse la signalétique des véhicules utilitaires ?

L’instruction interministérielle sur la signalisation routière prévoit que les véhicules de service, d’intervention et de chantier soumis à des arrêts fréquents sur la voie publique doivent faire l’objet d’une signalisation spécifique. Cette mesure s’adresse tout particulièrement :

  • aux véhicules destinés aux travaux publics et aux chantiers divers, devant s’arrêter régulièrement, progresser lentement sur la route ou rouler sur la bande d’arrêt d’urgence ;
  • aux véhicules légers non affectés à des travaux, mais qui sont contraints d’emprunter des zones de chantier ou de s’arrêter sur la bande d’arrêt d’urgence. Ces véhicules banalisés de service doivent régulièrement se stationner.


Quels avantages à la signalétique d’un véhicule utilitaire ?

Si la loi veut qu’un véhicule d’intervention ou de chantier soit doté d’une signalisation réglementaire, c’est avant tout pour la sécurité routière de tous. Qu’il s’agisse d’une signalétique lumineuse ou de bandes adhésives rétroréfléchissantes, ces éléments permettent aux usagers de la route de repérer un véhicule à l’arrêt ou prêt à s’arrêter. Les usagers peuvent ainsi se préparer à freiner ou à doubler, selon le contexte. La signalétique d’un véhicule utilitaire permet également à son conducteur de se protéger contre les accidents éventuels dûs à un manque de visibilité. De même, la signalisation informe les passants de la mise en place d’une zone de chantier ou d’intervention, et éveille ainsi leur attention face aux risques. Une signalisation efficace réduit les risques d’accidents de la route.

Quels types de signalétique pour un véhicule utilitaire ?

Différents arrêtés imposent aux véhicules utilitaires d’intervention, de service et de chantier certaines signalétiques spécifiques au secteur d’activité. Cette signalisation est de deux types : lumineuse et à bandes.

Quelle signalisation lumineuse choisir ?

L’arrêté du 16 novembre 1998 impose la signalétique de véhicule utilitaire suivante :

  • un feu de couleur orange dit spécial de type gyrophare (tournant), à décharge ou clignotant sur le dessus de l’utilitaire. Ce feu est utilisé en cas d’arrêt d’urgence, sur une zone de chantier ou lors d’une conduite sur la bande d’arrêt d’urgence ;
  • un panneau de type AK5 triangulaire (triflash) à 3 feux de balisage (type R2). Ces feux synchronisés doivent être visibles par les véhicules qui proviennent de tous les sens de la circulation. La taille du panneau AK5 peut varier selon le véhicule (500 à 700 mm de côté pour les véhicules légers, 700 à 1000 mm de côté pour les autres véhicules).

Les véhicules de déneigement sont soumis à une réglementation spéciale qui leur impose des feux clignotants et stationnaires de couleur bleue uniquement (arrêté du 30 octobre 1987).

Les véhicules de travaux et d’intervention peuvent également, sans obligation légale, installer des panneaux à messages variables.
triflash, gyropahres


Quelles bandes de signalisation adhésives choisir ?

Un autre arrêté, celui du 7 avril 2006, demande aux conducteurs de véhicules utilitaires de s'équiper de bandes de signalisation adhésives comme suit :

  • 2 bandes à rayures rouges et blanches posées horizontalement à l’avant et à l’arrière ;
  • 1 bande à rayures rouges et blanches posées horizontalement sur chaque côté.

Les rayures doivent toujours être orientées vers le bas et l’extérieur du véhicule, de chaque côté de l’axe central, tandis que les bandes doivent respecter un superficie minimum de 0,16 m² pour l’avant et les côtés, et 0,32 m² pour l’arrière. Les bandes adhésives, toujours rétroréfléchissantes, doivent répondre à d’autres normes, telles que l’homologation TPESC ou encore la classification en fonction de la vitesse du véhicule. Optez pour des kits de balisage et bandes réfléchissantes auprès de notre boutique de signalétique pour véhicule utilitaire afin de ne manquer de rien.




Quelques exemples de signalétiques pour véhicules utilitaires

Outre les éléments obligatoires, de nombreuses signalétiques pour véhicules utilitaires peuvent s’avérer utiles pour certains métiers et diverses situations. Vous pouvez par exemple opter pour :

  • une rampe lumineuse à LED personnalisable ;
  • une barre équipée Triflash ;
  • une mini-rampe à LED orange magnétique ;
  • un gyrophare sans fil magnétique ;
  • un phare à LED autonome magnétique.

Bien d’autres éléments pratiques vous sont proposés dans notre catégorie dédiée.

Commentaires

Laisser un commentaire

Captcha